Entrelacs Païens

Forum du cercle de célébration toulousain Entrelacs Païens
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiction dans l’idéosphère – l’avènement du gaïanisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thot

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Fiction dans l’idéosphère – l’avènement du gaïanisme   Jeu 22 Aoû - 5:09

Grace à l’héritage de Arne Naess et Gandhi, sous la direction de John Baird Callicott et Bruno Latour, une religion de l'écologie profonde est née, et ses membres se nomment eux même le peuple de Gaïa.
Ils s'organisent et se structurent pour influencer tous les partis politiques et être plus solidaire que leurs adversaires: les modernes.

Adopter la sobriété et se convertir à la religion de Gaïa apporte sécurité et stabilité.

Le peuple de Gaïa est post-moderne, et entend convaincre les modernes de se convertir.

Ils évangélisent les théistes (les trois religions du livre) à l'écologie en enseignant que la terre mère est sacrée et que la divinité n'a pas à être personnifiée.
Dieu c'est la nature, comme le disait déjà Spinoza, le philosophe de la joie.

L’ordre patriarcal est déconstruit, l'écofemminisme se répand partout.
Dans le gaïanisme, les prêtres préfèrent participer à l’inversion des valeurs et se mettent en retrait et en soutien fraternel derrière les prêtresses.

Cette religion a ses prêtresses et ses artistes et tous voient que l’inspiration des films, chansons, bandes dessinées, romans et autres œuvres du courant de l’écologie profonde portent le renouveau et l’espoir.
Même les modernes sont obligés de reconnaître que beaucoup de création culturelles d’inspiration gaiennes sont plus belles, plus dynamiques que les chansons blafardes des modernes et les films d’épouvante productivistes.

La crise économique du productivisme a laissé les communautés gaiennes se multiplier.

Posséder beaucoup d’électroménager est mal vu. Les vacances sont locales, les loisirs simples.
Voyager en avion n’est socialement accepté par les gaiens qu’en cas de motif exceptionnel.

L’intrusion de Gaia dans le capitalisme (en référence à Isabelle Stengers) a été comme un désenvoutement.

Les gens même s’ils sont parfois dans des situations difficiles ont globalement moins peur qu’avant de l’isolement et du chômage. La solidarité devient plus spontanée et même les modernes reconnaissent que cette évolution est agréable.
Il y a moins de dépressions, moins de violences.

La recherche scientifique dans le domaine de l’écologie passionne les foules, de grands vulgarisateurs des principes d’écologie scientifiques sont célèbres.
Chaque territoire s’enorgueilli d’avoir fait venir des espèces rares chez elle.
La biodiversité est scrutée, analysée, fouillée par un secteur économique en pleine expansion.
Les collectivités locales, régionales, nationales et mondiales accordent régulièrement des investissements plus grands pour faire croître la biodiversité.
Les indicateurs de richesse de la communauté biotique sont étalés dans les médias gaïens.
Les biodiversités fonctionnelles, interspécifiques et intraspécifiques sont connues sur les échelles locales et globales.
Mêmes les médias modernes en viennent à avoir honte de continuer à parler du PIB et son éventuelle croissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fay
Mamoune
avatar

Féminin Messages : 888
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 38

MessageSujet: Re: Fiction dans l’idéosphère – l’avènement du gaïanisme   Jeu 22 Aoû - 12:08

Thot, ton post me laisse perplexe sur plusieurs points. scratch 

1. Est ce une vision personnelle d'un monde gaïen? Est ce un teaser de livre/fiction?

2. Plusieurs choses m'embêtent un peu dans ce discours...
Tout d'abord ici
Thot a écrit:
Le peuple de Gaïa est post-moderne, et entend convaincre les modernes de se convertir.
Ils évangélisent les théistes (les trois religions du livre) à l'écologie en enseignant que la terre mère est sacrée et que la divinité n'a pas à être personnifiée.
où les Gaïens sont à première vue en plein de prosélytisme. Ils recrutent des adeptes, ils convertissent... Et cela me dérange beaucoup!

Ensuite ici:
Thot a écrit:
L’ordre patriarcal est déconstruit, l'écofemminisme se répand partout.
Dans le gaïanisme, les prêtres préfèrent participer à l’inversion des valeurs et se mettent en retrait et en soutien fraternel derrière les prêtresses.
Je ne comprends pas le terme "écoféminisme"...
De plus -je parle là pour mon point de vue personnel hein- je ne suis pas féministe mais antisexiste et de ce point de vue là le fait de mettre en avant les femmes me parait tout aussi inepte que de mettre en avant les hommes. Pourquoi ne pas les mettre à égalité? Pourquoi l'un devrait-il toujours prendre le pas sur l'autre?

Pour finir ici
Thot a écrit:
Cette religion a ses prêtresses et ses artistes et tous voient que l’inspiration des films, chansons, bandes dessinées, romans et autres œuvres du courant de l’écologie profonde portent le renouveau et l’espoir.
Même les modernes sont obligés de reconnaître que beaucoup de création culturelles d’inspiration gaiennes sont plus belles, plus dynamiques que les chansons blafardes des modernes et les films d’épouvante productivistes.
Une religion est-elle vouée à transpirer dans des oeuvres d'art? N'est ce pas quelque chose de personnel avant tout?
L'écologie est-elle une affaire de religion?
A cette dernière question je répondrais que je ne le crois pas. L'écologie est avant tout une prise de conscience personnelle et collective sur l'avenir et le fonctionnement de notre planète. Une humilité à avoir quant à notre place sur cette terre.
On peut-être écologiste sans croire en Gaïa je pense^^




En tout cas merci pour ce texte, il apporte de la matière à réflexion!!!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thot

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: Fiction dans l’idéosphère – l’avènement du gaïanisme   Jeu 22 Aoû - 19:35

Merci bcp Caym pour tes remarques,

1/ Le titre de mon post précise que c'est une fiction, je n'ai pas encore l'intention d'en faire un livre, mais tes remarques me donnent envie d'améliorer ce texte.

2/ le prosélytisme, le recrutement les conversions, peuvent dériver vers une inquisition violente.  
Dans mon texte c'est surtout convaincre, argumenter, enseigner, et faire la démonstration de la solidarité du groupe. Un nouvelle culture peut-elle être radicale et apporter un grand renouveau si elle reste dans son coin?
Entre 2 extrêmes, le prosélytisme inquisiteur et le repli dans le secret, n'y a-t-il pas un juste équilibre, une voie du milieu à trouver ?

3/ anti-sexisme ou féminisme et écofeminisme

Isabelle Stengers, Vandana Shiva, Joanna Macy m’ont intéressée en tan qu’écofemministes.
L’écofemminisme, c’est comme tu dis : pas un genre supérieur à l’autre, mais une complémentarité.
C’est surtout l’analyse que plusieurs dominations sont liées et interdépendantes : la domination sur la femme, celle sur les autre peuples, et celle sur la nature, et dans la psyché, de la déduction sur l’intuition.
L’écofemminisme, c’est un terme nouveau pour une très ancienne sagesse.

Je ne pense pas que le féminisme vise la suprématie de la femme, et si le terme anti-sexiste semble plus égalitaire que le terme féministe, il a l’inconvénient d’être « anti », une opposition plus qu’une proposition.
Mais l’anti-sexisme est une des branche du féminisme, il en fait partie.

4/ l’art et la religion
Si l’inspiration est personnelle, les œuvres sont généralement destinées à un  public.
L’écologie est accusée d’être religieuse. Ma fiction imagine une religion idéale.
Une prise de conscience sur l’avenir, une extension de la conscience, c’est bien d’une affaire spirituelle dont il s’agit. Mais dès lors qu’on passe dans le collectif, la structuration collective, alors on entre dans le domaine religieux.
Je crois en Gaïa, mais sans doute pas comme toi, et chaque croyant à sa manière.
C’est quoi, pour toi, ‘croire en Gaïa’ ?


BIGBIZ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiction dans l’idéosphère – l’avènement du gaïanisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiction dans l’idéosphère – l’avènement du gaïanisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temps de la fiction dans Bel-Ami ?
» Norme et fiction dans la genèse des maqâmât d'Al Harîrî
» SEP: Réalité et Fiction...
» BIG BROTHER : Qu'est ce que c'est ?
» sirene,le grand complot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entrelacs Païens :: Premiers pas :: Vous les artistes!-
Sauter vers: